le_cri_02

     Voilà une question philosophique pour certains, pour d’autres une question plus pragmatique et pour une autre catégorie une question scientifique.

Enfin bref, je vais vous dire mon point de vue là-dessus. Ce point de vue se repose sur une petite anecdote. La voici :

     Un soir de week-end, j’étais en de bonne compagnie et nous avions décidé de regarder pour finir notre belle journée, un film. Mais lequel ? ( le choix a été très difficile mais vite réglé ! )

Nous avions choisi de voir « Van Helsing ». Un film dont je ne saurais le définir à vrai dire : épouvante ? horreur ? Suspense ? Je ne sais point. Si quelqu’un connaît la réponse je suis tout ouïe !

     Enfin bref, nous nous installons sur le canapé, je lance le DVD. Tout se passe à merveille ! Comme je l’avais vu deux fois environ, ce film n’avait plus de secrets, de surprises pour moi. Par contre mon ami(e) a eu plusieurs fois peur (sursaut sur le canapé, des cris … ) !!!

Mais c’est là que ça se gâte pour moi ! En effet, un moment dans le film, un petit vampire transformé en chauve-souris vient s’écraser sur la vitre du château où se trouvait le moine ( au plutôt le « frère » ). Ce dernier étudiait des livres, des manuscrits, des enluminures, des tableaux, des gravures, … pour pouvoir vaincre « Dracula », le maître des vampires. Lorsque cette petite bête inoffensive, se jette sur la vitre de ce château donc, j’ai eu un sursaut que je ne savais et que je ne sais toujours pas interpréter, puisque je connaissais le film presque par cœur ! Par contre mon ami(e) n’a pas bougé, ni même crié …

     C’est à ce moment là, que je réalisais que la peur peut être contagieuse, peut se transmettre. Ne me demandez pas comment cette transmission se fait car je ne serais le dire. Peut être, un jour je vous expliquerai ce phénomène de transmission après y avoir réfléchi, médité.